Souvenir d'un aviateur décoré de la Première Guerre mondiale, le capitaine Fred J. Stevenson

Les voyageurs qui quittent l'Aéroport international Richardson de Winnipeg ces jours-ci n'ont peut-être jamais entendu parler de Stevenson Field, mais il occupe une place importante dans l'histoire de la communauté. C'est ainsi que YWG a été appelé lors de son ouverture en 1928, en hommage au pionnier de l'aviation Frederick Joseph Stevenson. Le Manitobain est largement connu comme étant le premier pilote commercial du Canada, ayant contribué à l'ouverture du Nord et à l'établissement de l'avion comme un moyen de transport utile - une carrière révolutionnaire qui a commencé à partir d'un malheureux accident.

Comme des centaines de milliers de Canadiens pendant la Première Guerre mondiale, Stevenson a répondu à l'appel pour combattre outre-mer. Il a été déployé en Europe à l'âge de 19 ans comme fantassin au sein du 196e bataillon du Corps expéditionnaire canadien. Pendant son service, il a été blessé et envoyé dans un hôpital de campagne pour se rétablir. C'est là que Stevenson a été captivé par l'aviation en regardant les avions aller et venir du Royal Flying Corps voisin alors qu'il était allongé dans sa chambre en train de récupérer

Dès qu'il était en assez bonne santé pour reprendre le service, Stevenson a rejoint le Royal Flying Corps en tant que membre du 79e escadron et s'est rapidement distingué. On attribue à Stevenson la destruction de trois ballons d'observation et de 18 avions ennemis. Il a terminé sa carrière militaire avec le grade de capitaine et plusieurs décorations dont la Distinguished Flying Cross, la Croix de Guerre française et la Croix de Guerre belge. Toutes les médailles de Stevenson sont actuellement exposées dans le hall des bureaux administratifs de l'Autorité aéroportuaire de Winnipeg.

« Il était considéré comme un as, ce qui lui a donné une certaine célébrité », a déclaré Davide Montebruno, conservateur par intérim du Musée royal de l'aviation de l'Ouest du Canada. « Pendant la Première Guerre mondiale, les as canadiens ont abattu plus d'avions ennemis que la France, les États-Unis et la Russie réunis. Ils se sont distingués parce qu'ils étaient prêts à prendre des risques et avaient une attitude positive. »

Après la guerre, Stevenson est retourné chez lui pour travailler pour la Canadian Aircraft Company et le Service aérien provincial de l'Ontario avant d'être engagé par la Western Canada Airways de James Armstrong Richardson. Au sein de cette compagnie, il a continué à s'établir comme un pilote de premier plan avec plusieurs réalisations révolutionnaires. Parmi celles-ci, la première grande opération de transport aérien de fret dans le pays, qui a vu Stevenson transporter près de neuf tonnes de matériel de forage à Churchill au cours de 27 voyages totalisant 6 093 miles en 30 jours.

« L'attitude et les leçons que Stevenson a apprises pendant la guerre sont ce qui lui a permis de réussir à son retour au Canada », a déclaré Montebruno. « Il réussissait des choses qui, de l'avis général, n'auraient pas dû être possibles dans des avions qui n'étaient pas conçus pour ces opérations. »

Le 5 janvier 1928, Stevenson est décédé lorsque son avion récemment réparé s'est écrasé lors d'un vol d'essai. Il a été enterré quatre jours plus tard au champ d'honneur du cimetière Brookside, l'un des plus grands et des plus anciens sites d'inhumation militaire au Canada. C'est un lieu de repos approprié pour Stevenson, non seulement en hommage à son service, mais aussi parce que le cimetière est situé en bordure de l'aéroport de Winnipeg. En fait, la pierre tombale de Stevenson a été placée stratégiquement pour qu'elle soit orientée vers le sud-ouest, surplombant le terrain d'aviation qui portera son nom lors de son ouverture plus tard cette année-là. La sienne est la seule qui pointe de cette façon dans la section où il est enterré, ce qui permet à Stevenson de toujours surveiller de près tous les aviateurs qu'il a inspirés à poursuivre leur rêve de s'envoler.

Back

Leave a Comment

**NOTE**: All comments for this post will be reviewed by the author before being released live to the web site.